Belliveau

LA FAMILLE BELLIVEAU (BÉLIVEAU)

Le patronyme Belliveau (Béliveau) est exclusivement acadien. L’ancêtre de cette grande famille, ANTOINE BELLIVEAU, serait né vers 1621. Certains historiens ayant fréquemment découvert ce patronyme dans les registres de La Chaussée au Poitou, il est possible que ce soit là le lieu d’origine des Belliveau. Mais ce n’est pas une certitude. Ce qui est certain, c’est qu’ANTOINE BELLIVEAU figure parmi ceux qui forment le noyau initial du peuple acadien, soit ceux et celles qui arrivent entre 1635 et 1638.

ANTOINE BELLIVEAU était un laboureur. Selon le recensement de 1671 à Port-Royal, il possédait 11 bêtes à cornes, dont 8 brebis. 

Fait étonnant et inhabituel, ANTOINE BELLIVEAU est l’ancêtre d’une des familles acadiennes les plus nombreuses (tant au Québec que dans les provinces Maritimes), et il n’eut pourtant que deux enfants, dont un fils.

 

1.   ANTOINE BELLIVEAU, né vers 1621.
Vers 1651, il épouse ANDRÉE GUYON, née vers 1615.
 

  • 2.   JEAN, né vers 1652 selon le recensement de Port-Royal. Vers 1673, il épouse JEANNE BOURG, fille d’Antoine Bourg et d’Antoinette Landry. En 1703, il épouse en secondes noces CÉCILE MELANSON, veuve d’Abraham Boudrot et fille de Charles Melanson et de Marie Dugas. Jean meurt à Tracadie, sur l’île Saint-Jean, en 1734 ou 1735.

 

  • 3.   MADELEINE, née vers 1654 à Port-Royal. EN 1673, elle épouse GERMAIN BOURGEOIS, fils de Jacques Bourgeois et de Jeanne Trahan. Elle meurt entre 1679 et 1682.

Jean Béliveau

Une Sainte Flanelle acadienne!

Jean Béliveau, le fils d’Arthur à Philippe à Eugène à Eusèbe à David à David à Jean à Antoine, dit Blondin, à Jean à Antoine, a su, de par sa brillante carrière, faire honneur aux Québécois, mais aussi aux Acadiens des Maritimes qui, pour la plupart, ont toujours été de fervents supporters du légendaire Canadien de Montréal.

 

Né à Trois-Rivières en 1931, celui qui remporte la Coupe Stanley dix fois en carrière et cinq fois en tant que capitaine des Canadiens de Montréal, est le fils d’Arthur Béliveau et de Laurette Dubé.

 

L’ancêtre Béliveau, qui s’appelait également Jean, arriva de Port-Royal, avec son épouse, Marguerite Melanson, et leurs cinq enfants.

Parmi ceux-ci se trouvait le jeune David, dont est issue la lignée du hockeyeur. La famille Béliveau passera 12 ans en exil à Middleborough, puis à Wareham au Massachusetts. Durant cette période naîtront trois enfants Béliveau.

 

En 1767, la famille quittera la colonie américaine et se rendra, comme tant d’autres familles acadiennes exilées, dans la ville de Québec. En avril 1768, elle s’établira à Bécancour. Aujourd’hui, dans cette belle région du centre du Québec, le patronyme Béliveau figure parmi les plus nombreux.

 

Comme tous les Béliveau du Québec, celui qu’on connaît comme le gentleman hockeyeur et ancien capitaine des Canadiens de Montréal est, sans contredit, un descendant des Béliveau d’Acadie. Mais ce qui fait la particularité de Jean Béliveau, c’est que, tout en étant un fier Québécois, il n’a jamais hésité à affirmer qu’il avait aussi des racines acadiennes.


Juliette Béliveau

La Sarah Bernhardt du Québec

Née à Nicolet le 28 octobre 1889, la fille d’Henri Béliveau et d’Élodie Prince commence sa carrière de comédienne à l’âge de 10 ans.

 

Enfant-vedette, douée et précoce, elle se fait connaître dans le cadre des Soirées de famille que le célèbre Elzéar Roy organisait au Monument National, à Montréal.

 

À compter des années 1920, elle enregistre des disques et des sketches humoristiques. L’essor de la radio dans les années 1930 permettra à Juliette Béliveau d’être découverte dans tout le Canada français. Elle est de la distribution des feuilletons radiophoniques les plus populaires et aura même sa propre émission pendant une dizaine d’années.

 

La « petite Sarah » montera également sur les planches pour jouer des comédies burlesques avec les Gélinas, les Ouellette et les Pétrie de l’époque.

 

Elle est présente dans presque toutes les premières productions cinématographiques québécoises. En 1953, elle remporte un prix pour son rôle mémorable de tante Clara dans Tit-Coq. L’avènement de la télévision permettra à la comédienne de jouer dans certains des grands classiques de la Société Radio-Canada : La famille Plouffe, La pension Velder, Les belles histoires des pays d’en haut, Septième Nord et Rue des Pignons.

 

Artiste complète et talentueuse, Juliette Béliveau a du sang acadien dans les veines. En effet, parmi ses 30 aïeux et aïeules, seulement trois femmes sont d’origine canadienne française, les autres étant de souche acadienne.

 


 

Patronymes

Notez que cette liste n'inclut pas tous les patronymes des grandes familles acadiennes, mais plutôt les plus fréquents. Pour plus de détails sur ces familles, visitez nos Liens.

A

  • Allain
  • Amirault dit Tourangeaur  (Mireault)
  • Arseneau
  • Aucoin

 

B

  • Babin
  • Babineau dit Deslauriers
  • Barillot
  • Basque
  • Bastarache dit (Le) Basque
  • Belliveau dit Bideau
  • Belliveau dit Blondin
  • Bergeron d'Amboise
  • Bergeron dit Nantes
  • Bernard
  • Bernard
  • Blanchard
  • Boucher
  • Boucher dit Desroches
  • Boudrot
  • Bourg
  • Bourgeois
  • Breau
  • Broussard
  • Brun
  • Bugeaud

 

C

  • Caissy dit Roger
  • Comeau
  • Cormier dit Rossignol
  • Cormier dit Thierry
  • Cyr

 

D

  • Daigre (Daigle)
  • Deveau dit Dauphiné
  • Doucet dit Laverdure
  • Doucet dit Mayard
  • Doucet dit Lirlandois
  • Dugas
  • Duplessis
  • Dupuis

 

F

  • Fontaine dit Beaulieu
  • Forest
  • Fougère

 

G

  • Gallant
  • Garceau dit Boutin
  • Garceau dit Richard
  • Garceau dit Tranchemontagne
  • Gareau
  • Gaudet
  • Gauterot
  • Gauthier dit Bellaire
  • Girouard
  • Godin dit Beauséjour
  • Godin dit Bellefeuille
  • Godin dit Bellefontaine
  • Godin dit Boisjoli
  • Godin dit Catalogne
  • Godin dit Châtillon
  • Godin dit Lincour
  • Godin dit Préville
  • Godin dit Valcour

 

H

  • Haché dit Gallant
  • Hébert dit Manuel
  • Henry dit Robert
  • Héon

 

J

  • Jeanson

 

L

  • Landry
  • Lanoue
  • Lapierre
  • La Pierre dit La Roche
  • Le Blanc
  • Le Blanc dit Jasmin
  • Léger dit La Rozette
  • Lejeune
  • Le Jeune dit Briard
  • Le Prince

 

M

  • Martin
  • Martin dit Barnabé
  • Mazerolle dit Saint-Louis
  • Melanson dit Laverdure
  • Melanson dit La Ramée
  • Migneau dit Aubin
  • Mius d'Azit
  • Mius d'Entremont de Plemarais
  • Mius d’Entremont de Pobomcoup
  • Morin dit Boucher

 

O

  • Orillon dit Champagne

 

P

  • Pellerin
  • Petitot dit Saint-Seine
  • Petitpas
  • Pitre dit Marc
  • Poirier
  • Préjean dit Le Breton

 

R

  • Raymond
  • Richard
  • Robichaud dit Cadet
  • Robichaud dit Niganne
  • Robichaud dit Prudent
  • Roy

 

S

  • Samson
  • Surette

 

T

  • Terriot
  • Thébeau
  • Thibault
  • Thibodeau
  • Trahan

 

V

  • Vigneau dit Maurice
  • Vincent dit Clément