Bourgeois

LA FAMILLE BOURGEOIS

On peut dire de JACQUES dit JACOB BOURGEOIS, ancêtre des Bourgeois acadiens, que c’est un personnage illustre de l’Acadie dans la mesure où il est chirurgien militaire de profession.

 

Selon les informations historiques dont nous disposons, JACQUES dit JACOB BOURGEOIS est arrivé en Acadie vers 1642 sur le navire Aulnay. Il figure donc, lui aussi, parmi le groupe initial qui est venu s’établir définitivement en Acadie.

 

Par la suite, JACQUES dit JACOB BOURGEOIS se fera cultivateur-marchand et, en 1672, il quittera Port-Royal, remontera la Baie française (baie de Fundy) jusqu’à la baie de Chignectou où il fondera le village de Beaubassin, un des principaux établissements de l’Acadie qui est alors en pleine expansion.

 

Au Québec, on peut affirmer que la très grande majorité des Bourgeois ont comme ancêtre JACQUES dit JACOB. Cependant, il faut noter qu’un autre porteur de ce patronyme, le capitaine Antoine Bourgeois est venu au Canada français au 17e siècle. Membre de la compagnie du Seigneur de la Vallière et originaire du Périgord, il a épousé Catherine Marquet en 1697.

 


 

1.   JACQUES dit JACOB BOURGEOIS, né vers 1619.
Vers 1643, il épouse JEANNE TRAHAN, née vers 1629, fille de Guillaume Trahan et de Françoise Corbineau.

 

  • 2.   JEANNE, née vers 1644 à Port-Royal.

 

  • 3.   CHARLES, né vers 1646 à Port-Royal. En 1668, il épouse ANNE DUGAS, fille d’Abraham Dugas et de Marguerite Doucet. Il meurt entre 1677 et 1679.

 

  • 4.   GERMAIN, né vers 1650 à Port-Royal. En 1673, il épouse en premières noces MADELEINE BELLIVEAU fille d’Antoine Belliveau et d’Andrée Guyon. En 1682, Germain épouse en secondes noces la sœur de sa belle-sœur, MADELEINE DUGAS, fille d’Abraham Dugas et de Marguerite Doucet.

 

  • 5.   MARIE, née vers 1652 à Port-Royal. Elle épouse PIERRE CYR en 1670. Puis, en 1680, elle épouse en secondes noces GERMAIN GIROUARD, fils de François Girouard et de Jeanne Aucoin.

 

  • 6.   GUILLAUME, né en 1655 à Port-Royal. En 1686, il épouse MARIE-ANNE d’APRENDESTIGUY de MARTIGNON, fille de Martin d’Aprendestiguy et de Jeanne de Saint-Étienne de La Tour.

 

  • 7.   MARGUERITE, née vers 1658. En 1676, elle épouse JEAN BOUDROT, fils de Michel Boudrot et de Michelle Aucoin. En 1679, elle se remarie avec EMMANUEL MIRANDE dit TAVARE, fils d’Emmanuel Mirande et de Catherine Spire. Marguerite se mariera une troisième fois en janvier 1707 avec PIERRE MAISONNAT dit BAPTISTE, fils d’Élie Maisonnat dit Baptiste et de Jeanne Ségure, lequel est sans doute un soldat français.

 

  • 8.   FRANÇOISE, née vers 1659. En 1673, elle épouse CLAUDE DUGAS, fils d’Abraham Dugas et de Marguerite Doucet.

 

  • 9.   ANNE, née vers 1661 à Port-Royal. En 1678, elle épouse RENÉ LEBLANC, fils de Daniel LeBlanc et de Françoise Gaudet.

 

  • 10.  MARIE, née en 1665 à Port-Royal. En 1681, elle épouse ANTOINE LEBLANC, le frère de son beau-frère, soit un fils de Daniel LeBlanc et de Françoise Gaudet.

 

  • 11.  JEANNE, née vers 1667 à Port-Royal. Vers 1689, elle épouse PIERRE COMEAU le jeune dit DES LOUPS-MARINS, fils de Pierre Comeau et de Rose Bayon.

Albéric Bourgeois

Un des pères de la bande dessinée française du Canada

Né en 1876 à Montréal, ALBÉRIC BOURGEOIS est le fils de PIERRE-LÉVIS BOURGEOIS et de Marie Gaudet. Pionnier de la bande dessinée québécoise, il fait des études en arts à Montréal, avant de se rendre à Boston, où il travaille comme illustrateur.

 

À partir de 1903, Albéric revient à Montréal et travaille au journal La Patrie. C’est l’un des premiers à utiliser la technique des phylactères en français. En 1905, il se joint à l’équipe du quotidien La Presse comme illustrateur attitré. Il y restera jusqu’à sa retraite, en 1954.

 

Parmi ses bandes dessinées les plus connues, on compte Les aventures de Timothée, La famille Citrouillard et le célèbre Père Ladébauche.

 

En son honneur, le Festival de la bande dessinée francophone du Québec attribue chaque année le Prix Albéric-Bourgeois dans la catégorie Meilleur album de langue française, publié à l’étranger par un auteur, dessinateur ou scénariste québécois.

 

Ce caricaturiste reconnu tient ses origines acadiennes de son grand-père, PIERRE-LÉANDRE BOURGEOIS, originaire de L’Acadie, dans la vallée du Richelieu.

 

Il est probable que ces Bourgeois soient des descendants de réfugiés acadiens arrivés à Québec entre 1755 et 1757. En effet, les registres indiquent qu’une certaine Marie Bourgeois, victime de la petite vérole, fut inhumée à Québec en 1757. Cette dernière était la fille de JEAN-BAPTISTE BOURGEOIS et de Anne Bernard, un couple de Beaubassin, en Acadie. Parmi les enfants de ce couple, on compte JEAN-BAPTISTE, dit BERCAS, époux de Marie Cyr et père de MICHEL BOURGEOIS. En 1798, les registres paroissiaux de L’Acadie indiquent que l’arrière-grand-père d’Albéric, MICHEL BOURGEOIS, a épousé Françoise Saint-Antoine.

 

Ainsi, derrière le Père Ladébauche, nom de plume d’Albéric Bourgeois, se cache le fils de PIERRE-LÉVIS à PIERRE-LÉANDRE à MICHEL à JEAN-BAPTISTE à JEAN-BAPTISTE à CHARLES à CHARLES à JACQUES BOURGEOIS.


 

Frédéric (Fred) Bourgeois

La musique traditionnelle acadienne coule dans ses veines.

Frédéric à Denis à Roger à Hidalla à Germain à Amable à Germain à Claude à Germain à Jacques Bourgeois est natif de Sainte-Marie-Salomé, petit village de la région qu’on appelle Nouvelle-Acadie, dans Lanaudière.

 

Le premier de la lignée de Frédéric à venir s’installer au Québec, soit à Saint-Jacques de l’Achigan, est Germain Bourgeois, fils de Claude Bourgeois qui fut déporté avec sa famille au Massachusetts à l’âge de cinq ans.

 

Les Bourgeois descendent tous du même ancêtre, Jacques Bourgeois. Originaire de la Seine-et-Marne, il est arrivé en Acadie, le 6 juillet 1641 pour y exercer la profession de chirurgien militaire. En 1643, à Port-Royal, à l’âge de 32 ans, il épouse une jeune fille de 14 ans, Jeanne Trahan, arrivée en Acadie en 1636, avec son père, Guillaume Trahan, sa mère, Françoise Corbineau, et une sœur. C’est donc de cette union qu’est issue la branche acadienne des Bourgeois.

 

Pour Fred et sa famille, la musique est au centre de toutes les fêtes familiales ! Dès l’âge de neuf ans, il se joint au groupe de danse traditionnelle Les Petits Pas Jacadiens. Il apprend à jouer de l’harmonica et de l’accordéon à 14 ans, et depuis, il n’a de cesse de se perfectionner.

 

Aujourd’hui, c’est un musicien accompli : accordéoniste, harmoniciste et chanteur, il assure également la podorythmie, ou « tapage de pied », dans le groupe de musique traditionnelle La Volée d’Castors.

 

Il faut rappeler que la musique et la chanson traditionnelles acadiennes sont très présentes dans Lanaudière. Frédéric Bourgeois et ses comparses de La Volée d’Castors ont su s’en inspirer et se tailler une place de choix sur la scène musicale du Québec. En tout, 1000 spectacles, 7 disques, des tournées dans 16 pays et sur 4 continents, 3 Félix et 2 nominations aux Prix Juno… Voilà qui en dit long sur le talent du groupe La Volée d’Castors, mais aussi sur le précieux legs musical des Acadiens arrivés au Québec il y a plus de 250 ans.

 


 

*** Il existe dans les archives de l’état du Massachusetts une pétition datant de 1756, adressée au Conseil du Massachusetts par Claude Bourgeois, ancêtre de Frédéric Bourgeois. Le père Adrien Bergeron, dans sa publication Le grand arrangement des Acadiens du Québec, a traduit un extrait de la douloureuse requête de ce brave ancêtre Bourgeois.

 

« À L’honorable Conseil de Sa Majesté, province du Massachusetts,

Votre requérant, Claude Bourgeois, l’un des anciens habitants français de la Nouvelle-Écosse, a été envoyé avec sa famille à Amesbury par ordre de la Cour générale; c’est là qu’il a résidé depuis, avec sa femme et ses six enfants; maintenant il demande qu’on lui permette de représenter à « Vos Honneurs » qu’il y a environ six semaines de 10 à 12 hommes sont venus ici pour enlever d’auprès de lui deux de ses filles, l’une de 25 ans et l’autre de 18 ans alors que ses deux filles œuvraient à tricoter pour subvenir aux besoins de la famille avec les pauvres restes de la récolte de lin qu’elles avaient pu sauver du désastre de Port-Royal.

 

Votre pétitionnaire étant allé chercher ses filles pour les amener à la maison, la Ville nous a retranché nos subsistances de sorte que, depuis quinze jours, il n’a reçu aucune subsistance, exposés qu’ils sont tous à périr. Au surplus, le propriétaire de la maison où il se trouve fait pression pour qu’il paye son dû à même le salaire obtenu du travail de ses enfants. Votre requérant supplie vos Honneurs de venir à son secours, en de pareilles circonstances; tous nous prierons… »


 

 

Patronymes

Notez que cette liste n'inclut pas tous les patronymes des grandes familles acadiennes, mais plutôt les plus fréquents. Pour plus de détails sur ces familles, visitez nos Liens.

A

  • Allain
  • Amirault dit Tourangeaur  (Mireault)
  • Arseneau
  • Aucoin

 

B

  • Babin
  • Babineau dit Deslauriers
  • Barillot
  • Basque
  • Bastarache dit (Le) Basque
  • Belliveau dit Bideau
  • Belliveau dit Blondin
  • Bergeron d'Amboise
  • Bergeron dit Nantes
  • Bernard
  • Bernard
  • Blanchard
  • Boucher
  • Boucher dit Desroches
  • Boudrot
  • Bourg
  • Bourgeois
  • Breau
  • Broussard
  • Brun
  • Bugeaud

 

C

  • Caissy dit Roger
  • Comeau
  • Cormier dit Rossignol
  • Cormier dit Thierry
  • Cyr

 

D

  • Daigre (Daigle)
  • Deveau dit Dauphiné
  • Doucet dit Laverdure
  • Doucet dit Mayard
  • Doucet dit Lirlandois
  • Dugas
  • Duplessis
  • Dupuis

 

F

  • Fontaine dit Beaulieu
  • Forest
  • Fougère

 

G

  • Gallant
  • Garceau dit Boutin
  • Garceau dit Richard
  • Garceau dit Tranchemontagne
  • Gareau
  • Gaudet
  • Gauterot
  • Gauthier dit Bellaire
  • Girouard
  • Godin dit Beauséjour
  • Godin dit Bellefeuille
  • Godin dit Bellefontaine
  • Godin dit Boisjoli
  • Godin dit Catalogne
  • Godin dit Châtillon
  • Godin dit Lincour
  • Godin dit Préville
  • Godin dit Valcour

 

H

  • Haché dit Gallant
  • Hébert dit Manuel
  • Henry dit Robert
  • Héon

 

J

  • Jeanson

 

L

  • Landry
  • Lanoue
  • Lapierre
  • La Pierre dit La Roche
  • Le Blanc
  • Le Blanc dit Jasmin
  • Léger dit La Rozette
  • Lejeune
  • Le Jeune dit Briard
  • Le Prince

 

M

  • Martin
  • Martin dit Barnabé
  • Mazerolle dit Saint-Louis
  • Melanson dit Laverdure
  • Melanson dit La Ramée
  • Migneau dit Aubin
  • Mius d'Azit
  • Mius d'Entremont de Plemarais
  • Mius d’Entremont de Pobomcoup
  • Morin dit Boucher

 

O

  • Orillon dit Champagne

 

P

  • Pellerin
  • Petitot dit Saint-Seine
  • Petitpas
  • Pitre dit Marc
  • Poirier
  • Préjean dit Le Breton

 

R

  • Raymond
  • Richard
  • Robichaud dit Cadet
  • Robichaud dit Niganne
  • Robichaud dit Prudent
  • Roy

 

S

  • Samson
  • Surette

 

T

  • Terriot
  • Thébeau
  • Thibault
  • Thibodeau
  • Trahan

 

V

  • Vigneau dit Maurice
  • Vincent dit Clément