Thériault

LA FAMILLE THÉRIAULT (THÉRIOT, TERRIOT)

On estime que l’ancêtre des THÉRIAULT est du nombre de ceux qui sont venus s’établir dans la jeune colonie d’Acadie dans les années 1630. Sous la gouvernance de Charles de Menou d’Aulnay, dont la principale réalisation a été l’établissement du peuple acadien à Port-Royal, JEAN THÉRIOT arrive très probablement dans cette ville alors qu’il est marié depuis peu et jeune père de famille. Selon le premier recensement acadien, effectué en 1671, JEAN THÉRIOT a alors 70 ans et est père de sept enfants, déjà presque tous mariés et ayant fondé leur propre famille.

 

Les documents historiques attestent que la famille THÉRIOT a exercé très tôt une grande influence dans la colonie. Les fils de JEAN THÉRIOT, notamment CLAUDE, éduqué à l’École des Capucins de Port-Royal, possédaient un des plus gros vergers de la région comptant pas moins de 50 arbres fruitiers. PIERRE, le cadet des fils Thériot, est parmi les premiers à s’établir dans la région des Mines (Grand-Pré et ses environs) et y est même nommé juge par Champigny, alors intendant de la Nouvelle-France. L’esprit pionnier des THÉRIOT s’est également transmis aux petits-fils de JEAN. Les THÉRIOT seront parmi les premiers à s’établir à Rivière-aux-Canards, Cobequit et Beaubassin. Bref, au moment de la déportation, il y a des membres de cette formidable famille dans presque tous les villages acadiens.

 


 

ANCÊTRE ACADIEN DES THÉRIAULT (THÉRIOT, TERRIOT)

 

1.    JEAN THÉRIOT, né vers 1601.

On estime que vers 1636, il aurait épousé

PERRINE RAU (REAU), née vers 1611.

 

Le couple Thériot aura sept enfants, dont cinq garçons. Toutefois, seule la progéniture de deux des fils, Claude et Germain, a pu être identifiée, car Bonaventure n’a eu que des filles, Jean ayant disparu et Pierre n’ayant pas eu d’enfant.

 

  • 2.    CLAUDE, né vers 1637. Il épouse MARIE GAUTROT, fille de François Gautrot et d’Edmée Lejeune, en 1661. Il meurt le 17 septembre 1725.

 

  • 3.    JEAN, né vers 1639. Il s’est marié, mais le nom de son épouse n’a jamais pu être identifié.

 

  • 4.    BONAVENTURE dit VENTURE, né vers 1641. Vers 1666, il épouse JEANNE BOUDROT, fille de Michel Boudreau et de Michelle Aucoin. Il meurt en 1731.

 

  • 5.    JEANNE, née vers 1643. En 1600, elle épouse PIERRE THIBODEAU. Elle meurt en décembre 1726.

 

  • 6.    GERMAIN, né vers 1646. En 1668, il épouse ANDRÉE BRUN, fille de Vincent Brun et de Renée Breau. Il meurt en 1680.

 

  • 7.    CATHERINE, née vers 1650. Elle épouse PIERRE GUILBEAU en 1668. Elle meurt en 1713.

 

  • 8.    PIERRE, né vers 1654. En 1678, il épouse CÉCILE LANDRY, fille de René Landry et de Marie Bernard. Il meurt en 1725.

Stéphane Dion

Il a du sang acadien!

Député fédéral de la circonscription québécoise de Saint-Laurent—Cartierville de 1996 à 2008, ministre des Affaires intergouvernementales dans le cabinet de Jean Chrétien et chef du Parti libéral du Canada de décembre 2006 à décembre 2008, Stéphane Dion est une figure politique québécoise bien connue.

 

Comme beaucoup d’autres politiciens québécois, il a du sang acadien dans les veines ! Les recherches généalogiques de Stephen White démontrent en effet que sa grand-mère paternelle, Alice-Eugénie Dancause, épouse de Thomas Dion, avait pour arrière-grand-mère une certaine Véronique Thériault, fille de Jacques Thériault et de Madeleine Grandmaison. Jacques Thériault est venu s’installer dans la région de Kamouraska avec ses parents, Paul Thériot et Anne Hébert, vers 1759. 

 

Son arrière-grand-mère paternelle, Louise Marie Dubé, mère de Thomas Dion, avait aussi du sang Thériot dans les veines. En effet, l’arrière-grand-mère de Louise Marie Dubé s’appelait Olive Thériault, fille de Jacques Léon Thériault et de Françoise Fortin. Lequel Jacques Léon Thériault était le fils de Joseph Thériot et d’Agnès Cormier. Joseph et Paul Thériot étant des frères et les fils de Claude à Germain à Claude à Jean Thériot. 

 

Lié à l’Acadie par ses aïeules maternelles, Stéphane Dion n’est pas le seul homme politique appartenant à la grande famille acadienne. Ainsi, l’ancien premier ministre du Canada, Jean Chrétien, avait pour arrière-grand-mère une Garceau. Or, tous les Garceau du Québec descendent de la même famille, qui demeurait à Port-Royal jusqu’au moment de la déportation. Jacques Parizeau, quant à lui, a du Landry de souche acadienne dans le sang, par le biais de son aïeule Léocadie Landry, fille de Godefroi à Joseph à Joseph à Joseph à Jean à Claude à René, l’aîné, Landry et de Perrine Bourg. Enfin, l’arrière-grand-mère de Maurice Duplessis, Rosalie Thibeau, est la fille de Basile Thibault et de Marguerite Doiron, de Port-Royal.


 

Yves Thériault

Le premier auteur québécois à vivre de sa plume!

Yves Thériault (1915-1983) grandit à Montréal dans un milieu modeste. Contraint d’abandonner ses études à 15 ans,  il mènera une carrière diversifiée et reste encore aujourd’hui un des écrivains les plus prolifiques du Québec.

 

Avant de devenir l’écrivain que nous connaissons, Thériault a exercé divers métiers : chauffeur de camion, vendeur de fromage et de tracteurs, et trappeur. Puis, il devint annonceur à la radio, scripteur à Radio-Canada, rédacteur à l’Office national du film et directeur des Affaires culturelles au ministère des Affaires indiennes et du Grand Nord canadien, à Ottawa, entre 1965 et 1967.

 

Il a écrit 31 romans, dont les célèbres trois « A » que sont Aron (1954), Agaguk (1958) et Ashini (1960), 9 recueils de contes et de nouvelles, 26 romans jeunesse, 1400 textes pour la radio et une cinquantaine pour la télé. Sans compter d'innombrables romans à dix sous, publiés sous divers pseudonymes, dont Le drame d’Aurore l’enfant martyre (1952). Il a remporté plusieurs prix prestigieux, dont le prix France-Canada, le prix Athanase-David et le prix Molson pour l’ensemble de son œuvre, ainsi que le prix du Gouverneur général pour Agaguk et Ashini.

 

C’est le fils de Joseph-Alcide Thériault et d’Aurore Nadeau. Ses grands-parents paternels sont tous deux nés Thériault, soit Édouard Thériault et Malvina Thériault. Ainsi, Yves Thériault est le fils de Joseph-Alcide à Édouard à Nazaire à Augustin à Jean-Jacques à Jacques à Paul Thériot. Paul Thériot et son épouse, Anne Hébert, font partie d’un groupe d’Acadiens qui, selon le généalogiste Stephen White, ont quitté la région de Beaubassin avant 1755. Liés par le mariage aux Cormier et aux Grandmaison, les Thériot se sont dirigés vers Sainte-Anne-des-Pays-bas, le long de la rivière Saint-Jean. Les frères Thériot, Joseph et Paul, y sont demeurés un certain temps avant de repartir sur les routes pour finalement s’installer dans la région de Kamouraska, vers 1759.

 

Du côté de sa grand-mère paternelle, Yves est le petit-fils de Malvina à Michel à Nazaire à Augustin à Jean-Jacques à Jacques à Paul Thériot et de Perrine Rau (Reau). Selon Stephen White, Michel Thériault était le frère cadet d’Augustin Thériault. Par conséquent, les grands-parents paternels d’Yves Thériault étaient cousins au second et au troisième degré.

 

On retrouve sur le site Internet des familles Thériault d’Amérique (www.genealogie.org/famille/theriaut) un témoignage vibrant de l’écrivain, appelant à la création de l’Association des familles Thériault d’Amérique et révélateur du sentiment de fierté qui l’habitait :  « Ce dont j’ai envie, c’est de crier. Crier si fort que m’entendent tous les Thériault d’Amérique, et ceux des Europes, ceux de toutes les Asies, s’il en existe, ceux du monde entier, et qu’à travers le temps et à travers l’espace, nous arrivions à nous grouper. Et, en se serrant la pince, parlant des ancêtres et des descendants, se construire à soi et en notre nom, à notre propre usage jusqu’à la fin des temps, un monde de Thériault plus beau et plus doux que tous les autres mondes. Bien sérieusement, tentons de nous grouper. Il y a un gros effort le 25 juin, en pleine semaine du Patrimoine, au Québec. Il faudrait y être tous, d’un Thériault à l’autre, grands et petits, cousins de tous degrés, belle race de monde que nous sommes ! Groupons-nous ! Entendons pour la première fois, mais jamais la dernière, cet appel. Amenez la famille, même les mioches au biberon. On s’arrangera bien, vous verrez. »


 

Patronymes

Notez que cette liste n'inclut pas tous les patronymes des grandes familles acadiennes, mais plutôt les plus fréquents. Pour plus de détails sur ces familles, visitez nos Liens.

A

  • Allain
  • Amirault dit Tourangeaur  (Mireault)
  • Arseneau
  • Aucoin

 

B

  • Babin
  • Babineau dit Deslauriers
  • Barillot
  • Basque
  • Bastarache dit (Le) Basque
  • Belliveau dit Bideau
  • Belliveau dit Blondin
  • Bergeron d'Amboise
  • Bergeron dit Nantes
  • Bernard
  • Bernard
  • Blanchard
  • Boucher
  • Boucher dit Desroches
  • Boudrot
  • Bourg
  • Bourgeois
  • Breau
  • Broussard
  • Brun
  • Bugeaud

 

C

  • Caissy dit Roger
  • Comeau
  • Cormier dit Rossignol
  • Cormier dit Thierry
  • Cyr

 

D

  • Daigre (Daigle)
  • Deveau dit Dauphiné
  • Doucet dit Laverdure
  • Doucet dit Mayard
  • Doucet dit Lirlandois
  • Dugas
  • Duplessis
  • Dupuis

 

F

  • Fontaine dit Beaulieu
  • Forest
  • Fougère

 

G

  • Gallant
  • Garceau dit Boutin
  • Garceau dit Richard
  • Garceau dit Tranchemontagne
  • Gareau
  • Gaudet
  • Gauterot
  • Gauthier dit Bellaire
  • Girouard
  • Godin dit Beauséjour
  • Godin dit Bellefeuille
  • Godin dit Bellefontaine
  • Godin dit Boisjoli
  • Godin dit Catalogne
  • Godin dit Châtillon
  • Godin dit Lincour
  • Godin dit Préville
  • Godin dit Valcour

 

H

  • Haché dit Gallant
  • Hébert dit Manuel
  • Henry dit Robert
  • Héon

 

J

  • Jeanson

 

L

  • Landry
  • Lanoue
  • Lapierre
  • La Pierre dit La Roche
  • Le Blanc
  • Le Blanc dit Jasmin
  • Léger dit La Rozette
  • Lejeune
  • Le Jeune dit Briard
  • Le Prince

 

M

  • Martin
  • Martin dit Barnabé
  • Mazerolle dit Saint-Louis
  • Melanson dit Laverdure
  • Melanson dit La Ramée
  • Migneau dit Aubin
  • Mius d'Azit
  • Mius d'Entremont de Plemarais
  • Mius d’Entremont de Pobomcoup
  • Morin dit Boucher

 

O

  • Orillon dit Champagne

 

P

  • Pellerin
  • Petitot dit Saint-Seine
  • Petitpas
  • Pitre dit Marc
  • Poirier
  • Préjean dit Le Breton

 

R

  • Raymond
  • Richard
  • Robichaud dit Cadet
  • Robichaud dit Niganne
  • Robichaud dit Prudent
  • Roy

 

S

  • Samson
  • Surette

 

T

  • Terriot
  • Thébeau
  • Thibault
  • Thibodeau
  • Trahan

 

V

  • Vigneau dit Maurice
  • Vincent dit Clément