Arsenault

LA FAMILLE ARSENAULT (Arseneau, Arceneaux)

Au Québec, il existe un grand nombre d’individus dont le patronyme est ARSENAULT.

 

La très grande majorité d’entre eux sont de souche acadienne, puisqu’ils sont les descendants d’un seul ancêtre ayant ce patronyme en Acadie, un dénommé PIERRE ARSENEAU.

 

Nous ne connaissons pas le lieu d’origine de PIERRE ARSENEAU en France. Toutefois, on croit qu’il est arrivé à Port-Royal après le recensement de 1671. On pense également qu’il faisait partie des 60 personnes amenées en Acadie en 1671 depuis Rochefort, en France, sur le vaisseau L’Oranger.

 

Pierre Arseneau était pilote côtier.

 

En 1686, il résidait encore à Port-Royal mais avait des biens à Beaubassin. Toutefois, un recensement de paroisse de l’époque indique qu’il habitait Beaubassin en 1693.

 

Les Arsenault vivant au Québec, qui ne sont pas d’origine acadienne, sont issus de FRANÇOIS ARSENEAU. Ce dernier épousa Suzanne Lecomte en 1665 et eut un seul fils, appelé Michel. François Arseneau mourut en 1669, à Batiscan.

 

La plupart des Arsenault de souche acadienne habitant le Québec actuel se trouvent en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine, dans les régions de Sorel⁄Saint-Ours et de Saint-Grégoire.

 


 

ANCÊTRE ACADIEN DES ARSENEAU

1.   PIERRE ARSENEAU, né vers 1650.

Vers 1675, il épouse en premières noces MARGUERITE DUGAS, née vers 1657, fille d’Abraham Dugas et de Marguerite Doucet.

De ce mariage naîtront deux fils. Il s’agit de la branche des Arseneau –Dugas.

 

  • 2.   PIERRE, né vers 1676, à Beaubassin. Vers 1697, il épouse MARIE-ANNE BOUDROT, fille de Jean Boudrot et de Marguerite Bourgeois.

 

  • 3.   ABRAHAM, né vers 1678, à Beaubassin. En 1701, il épouse en premières noces JEANNE GAUDET, fille de Pierre « l’aîné » Gaudet et d’Anne Blanchard. En 1752, il épouse en secondes noces MARIE-THÉRÈSE MIRANDE.

1.   PIERRE ARSENEAU

En 1686, il épouse en secondes noces MARIE GUÉRIN, née vers 1662, fille de François Guérin et d’Anne Blanchard. De ce mariage naîtront sept enfants.

 

C’est la branche des Arseneau-Guérin.

 

  • 4.   CHARLES, né vers 1690, à Beaubassin. En 1712, il épouse FRANÇOISE MIRANDE. Il décède entre 1733 et 1740.

 

  • 5.   JACQUES, né vers 1692, à Beaubassin. En 1720, il épouse à Beaubassin MARIE POIRIER. Il décède en 1740.

 

  • 6.   FRANÇOIS, né vers 1694, à Beaubassin . En 1719, il épouse à Beaubassin MARGUERITE BERNARD.

 

  • 7.   ANNE, née vers 1697, à Beaubassin. Décède en 1700.

 

  • 8.   CLAUDE DIT AMBROISE, né vers 1699, à Beaubassin. En 1725, il épouse MARGUERITE, DITE MAGITTE, RICHARD.

 

  • 9.   AUGUSTIN, né entre 1700-1701, à Beaubassin.

 

  • 10. ABRAHAM DIT LE PETIT ABRAHAM, né vers 1702, à Beaubassin. En 1731, il épouse MARIE-JOSÈPHE SAVOIE.

Guillaume Arsenault

Guillaume à Ludger à Hector, à Joseph, à Joseph, à Félix, à Aimé, à Grégoire, à Joseph dit Cointin, à  Pierre Arseneau et à Marie Guérin (secondes noces), de Beaubassin, en Acadie. Né à Bonaventure, en Gaspésie en 1976, Guillaume Arsenault éprouve un profond attachement pour sa région, qui s’explique certainement par le fait que son premier ancêtre, Joseph Cointin, fut l’un des premiers Acadiens à s’établir à Bonaventure.

 

Auteur-compositeur-interprète, Guillaume Arsenault se nourrit très tôt de musique et de rimes, de paysages et de marées. Grand voyageur, il part à plusieurs reprises sur les routes à la découverte du monde. Il compose et interprète des chansons partout au Québec, en France et en Acadie. En 2001, il remporte les honneurs au Festival en chanson de Petite-Vallée, où il se voit décerner le Prix du public auteur-compositeur-interprète, ainsi que le prix Télé-Québec. À la suite de ce succès, il autoproduit son premier disque, L’arbre, et fonde les Productions de l’Arbre. 

 

En 2005, il participe au concours Ma première Place des Arts et se voit récompensé par deux nouveaux prix. Il sera également remarqué au festival Vue sur la relève en 2006, année où il lance son deuxième disque Le rang des Îles. Au printemps 2009, la maison de disques GSI produit son troisième opus, Géophonik, et il sera consacré  révélation musicale de l’année 2009-2010 par Espace Musique.

 

Vous découvrirez le site officiel de Guillaume Arsenault à l’adresse suivante : www.guillaumearsenault.com


 

Bona Arsenault

Bona Arsenault, né en 1903, à Thivierge (Bonaventure), en Gaspésie. Décédé en 1993, à Sainte-Foy. Il est inhumé au cimetière de Bonaventure.

 

Bona à Joseph, à Georges, à Sébastien, à Grégoire, à Joseph dit Cointin, le premier ancêtre acadien à s’établir à Bonaventure, au Québec, à Charles, à Pierre Arseneau et à Marie Guérin (secondes noces), de Beaubassin en Acadie.

 

Journaliste de métier, il se lance en politique dès 1931. Élu en 1945 en tant que député indépendant pour la circonscription de Bonaventure à la Chambre des communes. Il sera réélu sous la bannière libérale en 1949 et en 1953.

 

En 1960, il se retrouve sur la scène politique provinciale et est élu dans la Matapédia. Il occupera différents postes au sein du cabinet Lesage. Bona Arsenault demeurera député de la circonscription de Matapédia jusqu’en 1976, année où il est défait par le candidat péquiste.

 

Bona Arsenault est très connu non seulement pour sa carrière politique, mais aussi pour ses publications touchant l’histoire et la généalogie acadiennes, un de ses centres d’intérêt. Il compte à son actif plusieurs publications dont Malgré les obstacles (1953), L'Acadie des ancêtres (1955), la partie historique et généalogique de Bonaventure 1760-1960 (1960), Changement de vie aux Terres et Forêts (1960), Histoire et généalogie des Acadiens (1965 et 1978), Histoire des Acadiens (1966), Louisbourg 17131758 (1971) et Souvenirs et confidences (1983).

 

Bona Arsenault fut l’ambassadeur des Acadiens de la Gaspésie et du Québec dans tous les grands événements acadiens de l’Acadie des Maritimes et de la Louisiane. En 1979, l’Université de Moncton lui a décerné un Doctorat honorifique en lettres, en reconnaissance de son immense contribution au patrimoine acadien. Enfin, il se voit également remettre l’Ordre du Canada en 1980 et l’Ordre international de la Pléiade en 1982.

 

Fait moins connu dans la vie de cet illustre personnage, c’est le grand-père du célèbre gardien de but des Canadiens de Montréal, Patrick Roy, dont le père est Michel Roy, président actuel de Téléfilm Canada.


 

Patronymes

Notez que cette liste n'inclut pas tous les patronymes des grandes familles acadiennes, mais plutôt les plus fréquents. Pour plus de détails sur ces familles, visitez nos Liens.

A

  • Allain
  • Amirault dit Tourangeaur  (Mireault)
  • Arseneau
  • Aucoin

 

B

  • Babin
  • Babineau dit Deslauriers
  • Barillot
  • Basque
  • Bastarache dit (Le) Basque
  • Belliveau dit Bideau
  • Belliveau dit Blondin
  • Bergeron d'Amboise
  • Bergeron dit Nantes
  • Bernard
  • Bernard
  • Blanchard
  • Boucher
  • Boucher dit Desroches
  • Boudrot
  • Bourg
  • Bourgeois
  • Breau
  • Broussard
  • Brun
  • Bugeaud

 

C

  • Caissy dit Roger
  • Comeau
  • Cormier dit Rossignol
  • Cormier dit Thierry
  • Cyr

 

D

  • Daigre (Daigle)
  • Deveau dit Dauphiné
  • Doucet dit Laverdure
  • Doucet dit Mayard
  • Doucet dit Lirlandois
  • Dugas
  • Duplessis
  • Dupuis

 

F

  • Fontaine dit Beaulieu
  • Forest
  • Fougère

 

G

  • Gallant
  • Garceau dit Boutin
  • Garceau dit Richard
  • Garceau dit Tranchemontagne
  • Gareau
  • Gaudet
  • Gauterot
  • Gauthier dit Bellaire
  • Girouard
  • Godin dit Beauséjour
  • Godin dit Bellefeuille
  • Godin dit Bellefontaine
  • Godin dit Boisjoli
  • Godin dit Catalogne
  • Godin dit Châtillon
  • Godin dit Lincour
  • Godin dit Préville
  • Godin dit Valcour

 

H

  • Haché dit Gallant
  • Hébert dit Manuel
  • Henry dit Robert
  • Héon

 

J

  • Jeanson

 

L

  • Landry
  • Lanoue
  • Lapierre
  • La Pierre dit La Roche
  • Le Blanc
  • Le Blanc dit Jasmin
  • Léger dit La Rozette
  • Lejeune
  • Le Jeune dit Briard
  • Le Prince

 

M

  • Martin
  • Martin dit Barnabé
  • Mazerolle dit Saint-Louis
  • Melanson dit Laverdure
  • Melanson dit La Ramée
  • Migneau dit Aubin
  • Mius d'Azit
  • Mius d'Entremont de Plemarais
  • Mius d’Entremont de Pobomcoup
  • Morin dit Boucher

 

O

  • Orillon dit Champagne

 

P

  • Pellerin
  • Petitot dit Saint-Seine
  • Petitpas
  • Pitre dit Marc
  • Poirier
  • Préjean dit Le Breton

 

R

  • Raymond
  • Richard
  • Robichaud dit Cadet
  • Robichaud dit Niganne
  • Robichaud dit Prudent
  • Roy

 

S

  • Samson
  • Surette

 

T

  • Terriot
  • Thébeau
  • Thibault
  • Thibodeau
  • Trahan

 

V

  • Vigneau dit Maurice
  • Vincent dit Clément