1768 – L’Acadie

Fondé en 1768, ce village de Montérégie témoigne de manière unique de l’amour et de la fierté de la patrie laissée derrière. Il est difficile d’identifier d’où viennent les premiers Acadiens qui s’établirent à l’Acadie. Néanmoins, on peut penser qu’un certain nombre d’Acadiens déportés dans les colonies américaines sont arrivés dans la région en remontant la rivière Hudson puis en traversant le lac Champlain. On retrouve à L’Acadie et dans ses alentours les familles Arbour, Béliveau, Brault, Cyr, Deslauriers, Champagne, Gaudet, Hébert, Leblanc, Landry, Langlois, Raymond, Thérialut, Robichaud, Richard, Poirier, Trahan et Savoie.

 


 

L’église que l’on trouve encore aujourd’hui dans ce village pittoresque de la vallée du Richelieu fut construite en 1801. C’est le fruit de l’effort collectif des Acadiens qui y étaient alors établis. Cette église, semblable à celle de Grand-Pré, en Nouvelle-Écosse, est considérée comme le monument historique acadien le plus important du Québec. Classée monument historique en 1957, elle témoigne de l’art de bâtir des ancêtres acadiens : sa façade dépouillée, son passage couvert, l’arrière typique de l’architecture de la Nouvelle-France et son clocher qui donne de l’élan à la structure. La décoration de l’intérieur et les vieilles tombes du cimetière, qui racontent l’histoire des exilés acadiens.