1849

L’initiative du gouvernement québécois pour la colonisation des terres voit apparaître Hébertville, le berceau du lac Saint-Jean. Nicolas-Tolentin Hébert, curé de Kamouraska, participe activement à ce mouvement de colonisation. En 1852, il amène avec lui 75 hommes de L’Islet et de Rivière-Ouëlle.

 


 

Calixte Hébert et le Curé Nicolas-Tolentin Hébert sont les fils du célèbre colonel et patriote Jean-Baptiste Hébert, de Saint-Grégoire. 

 

Calixte Hébert, qui aura en tout 19 enfants, sera le premier maire d’Hébertville. C’est également l’arrière-grand-père du capucin Pierre-Maurice Hébert, auteur de plusieurs livres et articles portant sur les Acadiens du Québec.